5 choses que j’ai apprises en travaillant dans le jeu vidéo

1. Travailler avec des passionnés !

Pour bâtir de beaux et grands jeux, il faut du temps, de la passion et de la détermination, et j’ai pu le voir à l’œuvre durant toutes ces années.

Si certains d’entre nous ont le « blues du dimanche » le dernier jour de week-end venu, je crois ne l’avoir jamais connu durant ces dernières années. Travailler avec des gens passionnés, qui connaissent aussi bien le jeu vidéo, est réellement enrichissant.

Que ce soit dans le jeu vidéo ou dans d’autres domaines, être entouré de personnes qui expriment leur créativité permet de créer une belle émulation, afin d’amener les jeux à excellence, et j’adore l’excellence !

2. Un max de goodies !

En tant que grand passionné de jeu vidéo, c’est toujours un plaisir de recevoir des goodies de jeux que j’apprécie.

De manière générale, j’ai apprécié l’ouverture d’esprit et le côté « venez comme vous êtes », élément important dans mon travail. Avoir un cadre de travail optimisé pour la productivité est quelque chose que j’ai apprécié.

3. La complexité d’un jeu vidéo

La plupart des gens savent que faire un jeu vidéo n’est pas simple. Cependant, peu de monde réalise réellement la complexité. Pour des jeux de grande envergure (appelés « AAA ») ou des jeux en ligne, le travail accompli est titanesque.

Entre les technologies à maitriser, une vision artistique à travailler ou encore les métiers support aidant à la réalisation d’un jeu vidéo (dont je faisais partie), créer un jeu peut demander jusqu’à 700 personnes. Je pense que les jeux vidéos font partie des produits numériques les plus complexes à réaliser.

De la conception du jeu à la phase live, voir toutes ces étapes se réaliser est réellement impressionnant.

4. La donnée au service de quelque chose de concret

Avant mon arrivée dans le monde du jeu vidéo, j’avais déjà une bonne connaissance de l’impact de la donnée dans un business, pour prendre des décisions. J’étais habitué à une utilisation plus classique de la donnée (plutôt Business Intelligence), mais souvent, le problème était que je ne voyais pas ou peu l’impact de mon travail sur le produit final.

En arrivant dans le monde du jeu vidéo, j’ai pu réaliser que de nombreuses métriques et KPIs sont réellement nécessaires au suivi d’un jeu. Mes data pipelines et leurs fiabilités sont devenus des enjeux importants pour améliorer l’expérience des joueurs.

5. Le Data Engineering

Dans la lignée du point précédent, J’ai découvert le Data Engineering.

Pour moi, cette discipline est l’art de mettre en place des data pipelines (ainsi que l’infrastructure) et ensuite transformer des données, de matière fiableautomatisé et à l’échelle pour les buts suivants :

  • Reporting et Analytics
  • Data Science
  • Machine Leaning

C’est au croisement de la Business Intelligence, Data Science et Software Engineering.

Le Software Engineering donne aux Data Engineers la flexibilité technique dans la création d’un data pipeline.

Le Data Engineering supporte la Business Intelligence et la Data Science dans leurs activités :

Schema provenant de « A Beginner’s Guide to Data Engineering — Part I » – https://medium.com/@rchang/a-beginners-guide-to-data-engineering-part-i-4227c5c457d7
  1. Collecter : grâce à des API, par exemple
  2. Déplacer et stocker : avec des data pipelines et des bases de données
  3. Explorer et transformer : c’est ici que la magie opère ! Les données brutes sont transformées pour y apporter de la valeur.
  4. 50% d’agréger et étiqueter : Il est important que les data engineers donnent la liberté aux data scientistes et les data analystes de jouer avec les données. C’est une étape où ces trois profils collaborent.

Venant d’un parcours plutôt Business Intelligence, je connaissais déjà transformation de données. Chez Ubisoft, j’ai eu l’occasion d’aller plus loin avec des outils Big Data puissants comme :

  • Spark
  • Python
  • Scala
  • Hadoop ou HDFS
  • Airflow

À mon sens, un bon Data Engineer est quelqu’un qui sait utiliser les bons outils de data pipeline au bon moment, et j’ai pu exercer cet art là-bas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s